Prix Littéraire de l'Imaginaire Booksphere - Édition 2022



Balade au milieu de robots, d'hommes augmentés et de la misère...

Par Maureen_lit_des_livres

Le 1/05/2022 à 17:39

Criticsbook logo

Nous sommes sur Terre en 2170 et celle-ci a bien changé. Les riches sont devenu Intouchables et les apivres vivent dans la misère, les villes ne sont maintenant plus que des bidonvilles et tout le monde ne vit soit que pour la drogue soit pour regarder les Supers à la télé. Ceux-ci sont des hommes et des femmes augmentés, d'anciens drogués et pour certains brisés. Brisés par des multinationales qui veulent en faire des "enfants" qui doivent protéger leur "Père" Ayran Turner.
Au pays des trahisons, des faux-semblants, des jeux de politique les Supers vont devoir affronter non seulement leur fantômes mais aussi des traîtres et des Rebelles.
Mais dans quel monde vivons nous franchement....

Dans sa globalité je dirai que j'ai plutôt bien aimé ma lecture même si j'ai trouvé beaucoup de lourdeur. En effet, beaucoup de longueurs qui ont fait que j'ai trouvé ma lecture très longue pour au final ne pas avoir vraiment de fil conducteur qui me tienne en haleine. Le côté sombre de ce roman m'a rappelé sans conteste la série The Boys dont j'attends la nouvelle saison. En effet nous avons les mêmes sujets ici sauf que nous sommes dans un monde automatisé.
J'ai trouvé la plume de l'auteure très intéressante malgré tout, elle est bien chargée, bien descriptive (peut-être un peu trop) et surtout elle fait de ses personnages des gens attachants malgré leur noirceur.
Côté personnages, je peux dire que j'ai adoré Kayla et je regrette vraiment ce qu'elle est devenue, j'aurai vraiment aimé la suivre dans le tome 2.
Skylar et Centurion sont les deux têtes d'affiches, durs, sombres, loyals, drôles, mais aussi très dangereux.
Les personnages secondaires dans ce roman sont à l'image des principaux, sombres, jaloux, égocentriques mais ils apportent une touche supplémentaire pour que nous comprenions que nous sommes dans un monde qui a sombré dans le chaos et dont il n'est pas près d'en ressortir.
Il s'agissait de mon premier Cyberpunk et je dois dire que j'ai plutôt bien accroché à l'univers, peut-être parce qu'il nous montre un possible futur.
Certaines scènes peuvent choquer les lecteurs, peut-être aurai t'il fallu un TW pour la scène de viol. Perso ça me dérange pas, j'ai même trouvé cette scène plus sale dans sa finalité que par son début.
Par contre j'ai été choquée de la fin que l'auteure nous a donnée, j'aurai voulu une fin heureuse on va dire, du coup elle m'a donné envie de continuer l'aventure avec Skylar et Centurion.
Bien entendu on remarquera le travail éditorial de la maison d'édition avec l'incorporation d'illustrations des personnages, et oui on sais à quoi ils ressemblent mais aussi les en-têtes de chapitres qui sont magnifiques et des citations à chaque début de ceux-ci. La couverture a une partie en relief qui nous attire l'œil direct.

En bref, un premier tome qui fut long à la lecture mais dont j'ai pu apprécié la plume, les détails et l'immersion.

Voir la Critic web